Connaissez-vous Charlevoix ?
Cette région du Québec sur la rive gauche du fameux fleuve Saint-Laurent ?

Charlevoix, n’est peut-être pas la région la plus connue du Québec et pourtant, elle abrite deux des plus beaux parcs nationaux de la province : le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie et le parc national des Grands-Jardins.

Randonnée sur le sentier du Mont-du-Lac-des-Cygnes

À l’automne dernier, en plein road trip de 3 semaines au Québec, j’ai donc fais halte au parc des Grands-Jardins pour une randonnée de plusieurs heures sur le sentier du Mont-du-Lac-des-Cygnes.

Un départ de randonnée bien pluvieux

Le ciel est couvert ce matin. Les nuages de pluie filent à vive allure, laissant entrevoir de temps à autre quelques ouvertures éphémères de ciel bleu. Nous gardons bon espoir et prenons la route pour le parc.

Nous ne sommes pas les seuls à l’entrée du parc et à l’accueil, on nous conseille le sentier du Mont-du-Lac-des-Cygnes, le plus célèbre et le plus impressionnant.

En prenant un peu de hauteur, on découvre rapidement les premiers paysages du parc. Quelques percées furtives, projettent les rayons du soleil sur les forêts de sapins, qui s’illuminent au premier plan. Un arc-en-ciel à la courbe presque parfaite encadre le décor de ses couleurs primaires.

Le parc, au coeur d’une végétation montagnarde subalpine

Plus que quelques marches avant d’atteindre le sommet du mont. En prenant de la hauteur, la nature prend des airs de toundra : une végétation montagnarde subalpine de roches, lichens, mousses et arbrisseaux. Je crois même passer auprès de plusieurs plants de Lédon du Groenland dont les feuilles sont utilisées pour réaliser le « thé du Labrador » que l’on retrouve dans les épiceries québécoises.

Une vue étonnante sur Charlevoix

Le sommet est enfin sous mes pieds. Le vent n’a plus de barrière et fouette mon visage, laissant s’envoler mon écharpe que je peine à retenir. L’hôtesse de l’accueil n’avait pas menti. Nous ne sommes qu’à 980 m d’altitude et pourtant le point de vue sur l’astroblème de Charlevoix (ancien cratère d’impact météoritique) et le massif laurentien est saisissant. Je profite de quelques instants de répit et d’un rayon de soleil pour m’installer sur un rocher surplombant les environs.

Charlevoix est une terre de surprises bien étonnantes.

Le sentier du Mont-du-Lac-des-Cygnes
PARC DES GRANDS-JARDINS

Distance : 8,6 km
Durée : 4 heures
Élévation : 480 mètres