Enfin le weekend ! Ni une, ni deux, le weekend dernier je faisais mon sac de baroudeuse, direction la Savoie, le terrain de jeu préféré de ma moitié, qui le temps d’un weekend m’a totalement fait déconnecter de mon quotidien et suivre mon instinct de sportive!

Prendre de la hauteur à la recherche de la fraîcheur

Le samedi matin, nous avons préparé notre paquetage direction Le Taillefer, non pas celui du massif du même nom, mais au dessus du lac d’Annecy pour une petite randonnée ensoleillée. Ce fut le moment parfait pour moi, celui de prendre le temps de me remettre à la photographie, de perdre mon regard à l’horizon, de ne plus réfléchir à rien. Juste demarcher et profiter.

Nous avons laissé la voiture à côté du lac d’Annecy, puis 400m de dénivelés nous attendaient! Un bon souvenir que ce moment où je lasses mes chaussures et que le vent chaud du lac ébouriffe mes cheveux. Mon sac vissé sur le dos, nous partons alors tranquillement à travers les champs à l’ombre des arbres. La fraîcheur de ces derniers nous font beaucoup de bien avec ces chaleurs étouffantes ! Les rayons du soleil filtrent à travers le feuillage donnant à cet endroit une lumière tout à fait romantique.
Lorsque nous sortons du bois, je découvre au-delà du sommet des arbres brûlés par le soleil puis la douce couleur turquoise du lac, ette couleur glacier qui vient se fondre à merveille avec les montagnes! Le soleil le fait briller de mille étincelles. C’est un pur régale pour les yeux.

Lorsque nous arrivons au sommet de notre jolie colline, je m’aventure au-delà du sentier, en bord de falaise. Mon regard se déplace d’un sommet à l’autre. Pendant quelques minutes, le temps s’arrête: je suis bien, le soleil chauffe ma peau, l’air est moins étouffant, je respire et profite de ce moment hors du temps, face à la nature.

J’ai beaucoup aimé cette petite randonnée, non technique car elle permet de faire une jolie boucle au-dessus du lac d’Annecy et d’apprécier un paysage grandiose.
J’avoue tout de même que mon moment préféré reste le moment où nous avons enfilé nos maillots de bain après la rando pour aller piquer une tête dans le lac qui nous a fait de l’œil toute la matinée!

La Belle Etoile

Après une bonne nuit de sommeil le dimanche, nous prenons la direction des Bauges, au-dessus de Mercury, pour gravir un sommet dont le nom fait déjà rêver : « la Belle Etoile ». Mon premier sommet dans ce massif !

Je dois avouer qu’autant le nom me faisait rêver, une fois sur le sentier j’en ai vraiment bavé… Je ne sais pas si c’est la chaleur ou la fatigue qui ont eu raison de moi, peut-être la monotonie du parcours qui au final ne fait que des lacés à travers la forêt (heureusement que c’est en forêt!), mais je l’ai trouvé terriblement longue et surtout très raide. En effet, nous prenons de l’altitude rapidement pour avaler les 800m de dénivelés en peu de kilomètres.

Une fois sur les crêtes, encore un émerveillement! Un panorama à 360 degrès. Entre le lac d’Annecy, Alberville, la Maurienne et Belledonne, une nouvelle fois, j’en prend plein les yeux! Malgré la fatigue; ce moment a une saveur particulière. Je passe régulièrement dans la vallée, mais je la découvre enfin sous un autre angle.
Ma récompense sera mon sandwich kiri-jambon blanc au milieu de superbes papillons, avec le Mont Blanc, au loin.

Même si cette journée a été difficile pour moi (encore plus la descente que la montée!), j’espère pouvoir refaire ce sommet dans de meilleures conditions, et j’aimerais cette fois le faire en levé de soleil, qui doit juste être à couper le souffle.

J’ai hâte de retourner découvrir d’autres endroits de la Savoie le temps d’un weekend! D’ailleurs, avez-vous des sommets à me conseiller pour les prochaines fois ?