Rando'
comments 4

Randonnée au Val d’Hérens: les Gouilles d’Essertze

Toujours dans le Valais Suisse, nous partons cette fois au Val d’Hérens, ma vallée de cœur, ma vallée d’adoption. Direction la plus haute tourbière des Alpes: les gouilles d’Essertze, site naturel protégé d’une beauté sauvage remarquable.

Enfilons nos chaussures de rando et retrouvons-nous à 2100 m d’altitude à Thyon. C’est en fait la première étape du Trek Val d’Hérens, également l’itinéraire de la course pédestre Thyon-Dixence.
Loin de cet esprit sportif, c’est pour moi l’une des plus belles randonnées estivales de la région avec ces marais et ces petits lacs alpestres

Chez nous, une gouille, c’est un lac !

Le sentier débute à la station de Thyon, bien connu des skieurs. Une fois passée les installations de remontées mécaniques, on se retrouve sur un chemin en balcon, bordé de myrtilles et offrant un panorama sur toute la vallée. J’admire les pittoresques villages de la rive d’en face, je m’incline devant l’élégance de la Dent Blanche et du mythique Cervin.

lac_valdherens_1t1f

Après 1 heure de marche tranquille, le lieu convoité se dessine sous mes yeux émerveillés et là l’effet waouh commence. Mon petit coin de paradis !

lac_valdherens_1t1f

En premier lieu, je plonge mon regard dans le Gouillé Long au pied du Mont-Carré, lieu rêvé pour un pique-nique terroir. Au fur et à mesure que j’avance, je découvre d’autres joyaux, plus ou moins secrets tel le Gouillé Rion parsemés de linaigrettes.

Gouilles d'essertze

Gouilles d’essertze

Plus loin en bas du marais, je surplombe la Grande Tsa.

lac_valdherens_1t1f

Je me dirige ensuite à la Gouille du Drouc, puis au Gouillé vert où les vaches sont en pâture sous la crête d’Essertze. Le barrage de la Grande Dixence reste en point de mire au fond du Val des Dix. La Dent blanche se profile au-dessus des alpages de l’autre versant.

Une randonnée d’une belle diversité avec une flore exceptionnelle.

lac_valdherens_1t1f

lac_valdherens_1t1f

lac_valdherens_1t1f

lac_valdherens_1t1f

lac_valdherens_1t1f

.

.

INFOS PRATIQUES

  • Sentier Thyon-Essertze, puis montée au Mont-Carré et retour par la crête de Thyon (env. 2 h 30 / 3 h);
  • Montée en télésiège depuis Les Collons à Thyon et retour par la cabane d’Essertze – Les Collons en passant par l’alpage (env. 3h);
  • Sentier Thyon-Essertze puis montée au Mont-Rouge et retour par l’ancien Bisse de Chervé (La Combyre) (env. 4h30);
  • Période: de juin à octobre;
  • Thyon – les collons sont accessibles en bus postal ou véhicule depuis Sion (env. 25 mn);
  • Randonnée accessible aux familles ou marcheurs débutants (variante 2);
  • Téléchargement gratuit de cartes rando ici.
Filed under: Rando'

by

Patricia

Auvergnate d’origine, je suis tombée amoureuse du Valais Suisse il y a déjà presque 30 ans. Curieuse de nature et passionnée par l’univers touristique qui m’entoure, j'explore chaque coin et recoin de ma vallée d'adoption.

4 Comments

  1. Pingback: Randonnée automnale en forêt d'Aletsch - Un trek Une fille

  2. Pingback: Un trek Une fille : montée à l'alpage au Val d'Hérens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *