Inspiration & Découvertes

Inspiration outdoor: les Shetlands vu par Ambre

On accueille aujourd’hui Ambre pour un article invité sur Un trek Une fille ! Ambre est photographe, passionnée d’outdoor. Elle partage avec nous son voyage dans les Shetland en Écosse, une destination idéale pour les fans de grands espaces…

.

Partir sur les Shetlands, c’est partir à l’aventure avant même d’y avoir posé le pied. Ces petites îles abandonnées au milieu de la mer du Nord font partie de l’Ecosse, et on y ressent parfois sa culture, mais son isolement en fait une destination parfaite pour les amateurs de Grand Nord.

Le ferry arrive au petit matin, après une traversée nocturne parfois difficile, et on découvre petit à petit les côtes déchirées de cette île aux mille et unes couleurs. Lerwick sort de la brume, comme un navire fantôme, et on pose enfin le pied sur une île perdue dans le temps.

Parcourir les routes de l’archipel est une expérience à vivre au moins une fois. On y croise parfois des poneys, souvent des moutons, et toujours de la pluie. Car elle est omniprésente, cette bruine qui pénètre jusque dans les os. Et ce vent aussi, celui qui décoiffe, celui qui transit, celui qui déséquilibre parfois. Ils vont de pair comme les meilleurs amis du monde, et s’amusent à nous dire bonjour au moment où l’on s’y attend le moins.

.

Divers Shetlands (2)

Shetlands

.

Mais c’est comme ça que les Shetlands sont belles, car la pluie vient unifier ses paysages lunaires. On n’y trouve pas d’arbres, seules des montagnes ridées aux couleurs orangées. Le vert s’y fait rare, mais lorsqu’il est présent, il vient illuminer la vue. Les rochers sont bienveillants.

On ne trouve qu’une distillerie sur les îles, et deux brasseries servant de la très bonne bière. Lerwick est assez petite pour ne pas s’y perdre, et sa petite rue commerçante abrite de nombreuses boutiques regorgeant de trésors typiques des îles.

Une fois que l’on se laisse bercer par les virages fatigués des routes les plus usées, on peut aller bien loin. On peut traverser les îles de part en part, et découvrir ses petites montagnes, ses vallées et ses reliefs monotones. On y croise des étendoirs remplis de draps séchant au vent, des enfants blondinets jouant dans les flaques, et aussi des éoliennes.

Il n’y a pas de nombreuses choses à faire sur les Shetlands, ces îles sont surtout pour les introvertis, les contemplatifs, les calmes. Il est facile de se laisser aller pendant quelques jours au son du ressac, et d’admirer simplement la beauté changeante des nuages au-dessus de la mer, car elle n’est jamais bien loin.

.

.

Mes 3 balades et activités dans les Shetlands

La presqu’île de St Ninians, Mainland

Si vous avez de la chance, le soleil vous rendra visite, car la presqu’île de St Ninians possède une magnifique plage de sable blanc, un bras s’étendant dans la mer jusqu’à une petite île dont on peut faire le tour à pied. N’ayez pas peur, même si le bras devient fin pendant la marée haute, il n’est jamais submergé !

Une fois sur l’île, faire le tour complet peut prendre jusqu’à 3 heures. On y croise de jolies falaises, des moutons par milliers, des passages spéciaux pour les grillages, et aussi de nombreux oiseaux. Les Shetlands sont très connues pour leurs colonies d’oiseaux marins, notamment de fous de bassan et de macareux moines. Les ruines sont également nombreuses sur l’île, et son relief nous permet d’avoir une belle vue sur la mer et sur le reste de l’île.

.

Poney Shetland

Moutons

St Ninians depuis Mainland

St Ninians

.

Unst et les falaises d’Hermaness

En prenant 2 courts ferries, il est possible d’aller jusque sur l’île d’Unst, l’île la plus au nord de l’archipel et donc la plus au nord du Royaume Uni. Étant la plus excentrée, c’est également la moins peuplée et la plus jolie d’après moi. Elle possède un lac magnifique, des vallées somptueuses, et surtout des falaises admirables : les falaises d’Hermaness.

Au cœur de la réserve du même nom, elles plongent à pic dans la mer du haut de leurs 170 mètres. Mais ce n’est pas forcément ce qui m’a le plus impressionnée… Arrivée face aux falaises, il est possible de les longer en partant sur la droite ou sur la gauche. Aller à droite permet de faire une boucle de 4 heures sur les collines et le long des falaises, d’observer les oiseaux, et aussi d’aller passer le bonjour au phare le plus solitaire du monde, surnommé « le phare de l’impossible ». Jonché sur un piton rocheux au milieu de la mer, il semble surgir de nulle part, et sa blancheur immaculée peut parfois surprendre les voyageurs.

Aller sur la gauche a été ma première option. Après avoir marché pendant quelques dizaines de minutes, montant et descendant des collines parfois glissantes, en bordure de falaises majestueuses, j’ai fini par sentir une odeur désagréable. Curieuse, j’ai continué mon chemin, montant de plus belle une colline encore plus féroce que les précédentes. Chaque pas me faisait avancer vers le plus beau spectacle que j’ai vu de toute ma vie. En arrivant petit à petit au sommet, j’aperçois au loin un croissant de falaises gigantesques, et une fois au sommet, je me rends compte qu’elles abritent une colonie de plus de 4000 fous de bassan, accrochés sur les parois de falaises grandes comme un immeuble de 60 étages. Virevoltant au-dessus de ma tête dans une danse qu’eux seuls peuvent comprendre, j’entends leurs chants sillonner les parois. C’est un spectacle grandiose, et je ne peux m’empêcher de m’asseoir pour l’admirer. Les falaises noirâtres sont parsemées de milliers de minuscules points blancs, représentant chacun un oiseau, vivant sa vie d’oiseau dans le calme le plus commun du monde, et dansant parfois sous les étoiles au son du ressac.

.

Hermaness

Hermaness

Unst

Unst

Unst

.

Les aurores boréales, partout sur l’archipel

Les aurores boréales sont observables plus facilement lorsque l’on se rapproche du nord ou du sud de la terre, et les Shetlands étant à la même latitude qu’Oslo, cela nous donne de bonnes probabilités d’en observer. Pour les plus chanceux, dont je fais partie, cela se réalise lors de la première visite. La pollution lumineuse étant très faible sur les îles, le seul facteur de perturbation est encore et toujours le temps.

Ce soir là, les nuages étaient présents et le vent faisait sa danse habituelle, mais j’ai tout de même pu les voir. Dansant au loin dans des tons de vert, c’était un spectacle merveilleux. Elles illuminaient les nuages qui malheureusement bloquaient une grande partie du ciel, mais qui ne m’ont pas empêchée de les voir.

Je vous conseille l’appli gratuite Aurora, qui vous envoie une notification basée sur vote localisation dès que vous avez de fortes chances de pouvoir voir une aurore. C’est elle qui m’a notifiée à minuit d’une probabilité de 70% qui m’a encouragée à sortir en pyjama et à prendre la voiture sur les petites routes désertes pour trouver un point de vue acceptable, et finalement découvrir la lueur unique de ces « merrie dancers »  (joyeuses danseuses).

*Note: vous pouvez aussi consulter le site Aurora Maniacs, avec leurs prévisions aurores boréales en temps réel!

.

Aurores boréales

.

Mes quelques conseils

– Pour les amateurs de bio, faites le plein en France. Les Shetlands n’ont absolument aucun produit biologique à disposition (à part les cultures personnelles);

– Pour visiter l’Écosse, et en particulier les Shetlands, il faut être 100% waterproof. La pluie y est quasi quotidienne et elle pénètre de partout. Chaussures, sur-pantalon, coupe-pluie et sac à dos devront donc être parfaitement étanches si vous ne voulez pas vous retrouver trempés (si si j’insiste !)!

– Dès votre arrivée, filez à l’office de tourisme de Lerwick, dans la rue principale, et prenez les cartes des zones que vous souhaitez visiter. Elles vous montreront les lieux d’intérêt, les routes principales et secondaires, et les toilettes publiques (pratiques quand on conduit toute la journée !);

– Les logements sont très très rares sur les îles, et même pour le mois d’avril certains étaient déjà complets. Réservez vos nuits le plus en avant possible, car ne pas planifier pourrait entraîner quelques nuits à la belle étoile;

– Si vous souhaitez explorer à vélo, méfiez-vous du vent qui peut être traître et extrêmement violen. La voiture reste à mon sens la meilleure option;

.

Mes bonnes adresses

  • Isleburg Youth Hostel (Lerwick);
  • The Waddle (Walls / Airbnb);
  • Fjara cafe (Lerwick);
  • The old post office (Yell). Les bières brassées sur les îles sont paraît-il délicieuses ! Et profitez-en pour goûter du bon saumon pêché localement, il est royal !

On accueille des articles invités sur le webzine! N'hésitez pas à nous écrire par email si cela vous intéresse vous aussi de publier un article sur un sujet outdoor qui vous passionne!

1 Comment

  1. Letizia

    Ces photos, cette lumière c’est magnifique! Je ne savais pas qu’il était possible de voir des aurores là-haut. Violaine, sais-tu à quelle période Ambre était là-bas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *