Trek
comments 2

Interview trekkeuse : Céline au Pérou

Un Trek Une fille, c’est un webzine créé pour, et surtout par les filles. Alors on a décidé de demander à des filles de nous raconter leurs aventures. Aujourd’hui nous sommes heureuses de vous présenter Céline qui a réalisé un rêve d’enfant en réalisant son trek au Pérou.

.

Toi, Céline, la trekkeuse

Bonjour Céline, bienvenue dans Un trek Une fille ! Pour commencer, peux-tu nous en dire plus sur ton histoire d’aventurière et… sur toi? Sportive dans l’âme depuis toujours ?

Je marche depuis toujours mais pas forcément de manière sportive. Mon père est capable de marcher pendant des heures sans jamais s’arrêter alors quand j’étais enfant, je le suivais avec plus ou moins de bonne volonté 😉 Aujourd’hui, la marche est un vrai plaisir et je n’envisage plus de découvrir une ville/un lieu sans marcher. C’est selon moi le meilleur moyen de découvrir une ville et j’aime me perdre à pied dans les rues de Paris, de Rome ou d’Istanbul. Pour le sport, c’est une autre histoire… Je n’ai jamais été une grande sportive, je fais souvent du sport pour me donner bonne conscience plus que par plaisir mais, petit à petit, j’y prends goût et j’aime courir dans la forêt juste à côté de chez moi pour me défouler un peu.

Mon premier souvenir de voyage est la semaine de vacances passée en Martinique avec mes parents il y a 20 ans. J’avais 14 ans, c’était la première fois que je prenais l’avion et je n’oublierai jamais la découverte de l’île depuis le hublot… La Martinique vue du ciel, avec sa végétation tropicale et ses toits colorés, était tellement belle ! C’était pour moi l’image le paradis. J’ai réellement commencé à voyager assez tard, avec mes premiers salaires et je ne me suis jamais arrêtée depuis. Le voyage est devenu un virus, il fait partie de moi et je crois que je ne pourrais jamais m’arrêter de voyager !

perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (6)

Aujourd’hui, tu vas nous parler de ton trek au Pérou, comment le choix de cette destination s’est fait ?

Je me suis lancée dans la marche « sportive » il y a environ 5 ans. C’est après avoir marché 10 kilomètres en tongs dans les Cyclades en plein cagnard qu’on s’est dit qu’il était temps d’investir dans de « vraies » chaussures de marche. Et depuis, on n’envisage plus de voyager sans faire une rando ou un trek. Ces moments font toujours partie de nos plus beaux souvenirs de voyage.

Le Pérou me faisait rêver depuis toute petite. Ma mère avait prévu de découvrir le Pérou quand elle était plus jeune et avait dû annuler son voyage. Elle n’y est finalement jamais allée mais je l’entends depuis toujours parler et rêver du Pérou. Je crois que ça m’a fortement influencée dans mon choix. Et puis, l’historienne et la passionnée d’archéologie que je suis ne peut que rêver d’un pays comme le Pérou !

Étais-tu entraîné pour cette marche ? Si oui, comment t’es-tu entrainée?

On s’est mis un peu la pression avant de partir. On a décidé de mettre toutes les chances de notre côté et d’arriver en forme au Pérou. On ne savait pas si on supporterait l’altitude mais on voulait découvrir le Pérou en forme et prêts à marcher des kilomètres. 3 mois avant le départ, je me suis mise au running et tous les week-ends, on partait marcher 3-4 heures dans la campagne picarde. La géographie de la Picardie n’a aucun point en commun avec celle du Pérou mais on s’est envolé vers l’Amérique du Sud en forme, un peu plus musclés et endurants qu’en temps normal 😉

.

Le Trek

perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (10)

Pour ce trek au Pérou, quels étaient les points d’arrivée et de départ ? Quelle était la distance en temps et en kilomètres ?

Je ne sais pas si le trek que nous avons fait a un nom. Nous avons marché pendant 2 jours et passé deux nuits chez l’habitant, dans la Vallée Sacrée au Pérou. Le point de départ du trek est Chinchero, à quelques kilomètres de Cusco. Le point d’arrivée est Patabamba. Je ne connais pas la distance en kilomètres mais nous avons marché en moyenne 6 heures par jour à une altitude de 4 000 mètres environ.

Pour le logement, la tente est souvent de rigueur pour les treks, quels types d’équipements as-tu emporté avec toi ?

Nous avons passé deux nuits chez l’habitant.

Es-tu partie accompagnée ?

Nous avons fait ce trek en couple et accompagné pour ce trek par 3 personnes : 2 guides et 1 muletier. Nos guides étaient en fait des étudiants en école hôtelière qui accompagnaient des treks pendant leurs vacances pour gagner un peu d’argent. Autant dire que nous avons très bien mangé pendant ces deux jours de trek 🙂

Nous n’aurions pas pu le faire seul, il n’y a aucune indication sur les sentiers.

perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (4) perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (3) perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (2)

Quelles sont les difficultés que tu as pu rencontrer durant cette ascension ? Quel était ton ressenti ?

 Le trek était annoncé comme facile. Avant de partir au Pérou, notre plus grande peur était de ne pas supporter l’altitude. Plusieurs de nos proches avaient déjà découvert le pays et avaient été malades pendant une partie de leur voyage. Et, même si on a l’habitude de beaucoup marcher, on n’est pas de très grands sportifs. On a donc décidé de faire un trek dit facile et on ne l’a pas regretté ! La bonne surprise, c’est qu’on a très bien supporté l’altitude tous les deux, on a eu à peine quelques maux de tête. Par contre, à cause de l’altitude, j’ai été très essoufflée dès le début et certains passages ont été un peu difficiles (heureusement que j’avais ma ventoline dans mon sac !). Mais c’était tellement beau qu’on ne le regrette pas du tout, on en a pris plein les yeux et on se souviendra longtemps des échanges, des discussions et des fous-rires avec nos guides et nos hôtes pendant ces deux jours !

Qu’est-ce qu’il y avait dans ton sac à dos et combien pesait-il environ ?

Un muletier nous accompagnait pendant le trek et nos quelques vêtements de rechange ainsi que la nourriture étaient portés par les mules. Dans les sacs que nous avions sur le dos, le strict minimum : du matériel photo, un carnet, un crayon, une bonne crème solaire, quelques médicaments et des bouteilles d’eau.

perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (1)

Si tu devais nous confier ton meilleur souvenir de trek, ce serait… ?


N’en choisir qu’un seul est impossible. Alors je dirais la sensation d’être seuls au Monde dans des paysages à couper le souffle et ce sentiment de liberté incroyable ressenti pendant ces deux jours. Et puis, les discussions et les fous-rires avec nos guides malgré la barrière de la langue (on ne parle pas espagnol, on a fait de l’allemand tous les deux au lycée…) et le long moment passé à faire de la pâte à modeler avec cette petite fille dont j’ai malheureusement oublié le nom.

Et ton pire souvenir…?

Je n’ai pas de pire souvenir. « Pire » est un mot beaucoup trop fort. Je dirai plutôt la déception de ne pas avoir réussi à communiquer davantage avec nos premiers hôtes.

Si c’était à refaire, tu referais à l’identique, tu ne referais pas ou tu changerais certaines choses ?

Je refais, sans aucune hésitation, et j’en refais même d’avantage : plus longtemps et encore plus haut !

Des trucs de nanas que tu penses essentiels et utiles à avoir avec soi ?

Je voyage généralement très léger et avec très peu de trucs de nanas… Mais je dirai des lingettes (qui sauvent les suites de journées sans douche), une bonne crème solaire hydratante et des pansements.

perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (12) perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (5)  perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (7) perou-trek-celine-lejoyeuxbazar (11)

Un dernier conseil pour nos lectrices avant de se lancer ?

Je ne peux que conseiller de faire ce trek qui m’a émerveillée ! La sensation d’être seuls au monde, au cœur de la nature procure un incroyable sentiment de liberté, on aurait bien continué le trek quelques jours de plus. Notre voyage péruvien n’aurait pas eu la même saveur sans ce trek qui est incontestablement un de nos meilleurs souvenirs du voyage.

Je conseille de bien s’assurer de sa condition physique avant de partir. Les treks en altitude ne sont pas forcément évidents et mieux vaut avoir un minimum d’endurance et d’entrainement avant de se lancer !


Et si vous voulez lire plus d’aventures de Céline, direction son joli blog Le Joyeux Bazar !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Filed under: Trek

by

mm

Co-fondatrice du webzine et amoureuse depuis toujours de la nature, elle a vécu un coup de foudre en rencontrant l'Auvergne. Si elle a vécu quelques temps près de ces vieux volcans, elle choisit maintenant ses escapades européennes en fonction du dénivelé que la région offre, histoire de faire travailler ses mollets. Avant toute l'aventure Un Trek Une Fille, c'est sur son blog La Boucle Voyageuse que l'envie de partager ses voyages a commencé.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *