Trek

Interview trekkeuse: Betty aux Canaries

Un Trek Une fille, c’est un webzine créé pour, et surtout par les filles. Alors on a décidé de demander à des filles de nous raconter leurs aventures. Aujourd’hui nous sommes heureuses de vous présenter le trek aux îles Canaries de Betty, une passionnée de nature et de grands espaces originaire des Pyrénées.

.

Toi, Betty, la trekkeuse

.

@Betty - Au sommet, la vue sur l'ombre du Teide

Bonjour Betty, bienvenue dans Un trek Une fille ! Pour commencer, peux-tu nous en dire plus sur ton histoire d’aventurière et… sur toi (on adore connaitre les trekkeuses par ici)?

Bonjour l’équipe d’Un Trek Une fille ! Je m’appelle Betty, j’ai 30 ans et je vis avec ma moitié du côté de Toulouse. C’est dans les Pyrénées que j’ai réalisé mes premiers pas d’aventurière; mes parents m’emmenaient régulièrement en montagne et j’ai découvert les joies du bivouac et des nuits en refuge encore enfant. Mon premier grand voyage a été le Pérou. Depuis, je suis toujours avide de découvertes et d’exploration, en étant toujours au plus proche de la nature, mon appareil photo à la main.

Aujourd’hui, tu vas nous parler de ton ascension du volcan Teide à Tenerife aux îles Canaries, comment le choix de cette destination s’est fait ?

Je m’étais rendue une première fois aux îles Canaries il y a plus de 5 ans. J’étais déjà montée au sommet du volcan Teide en journée grâce au téléphérique qui y approche, et j’avais alors réalisé la fin de l’ascension à pied. Puis j’ai appris que l’ascension complète pouvait se faire également en deux jours, avec une nuit au refuge. L’idée était beaucoup plus séduisante ! Je m’étais promis d’y retourner un jour pour le gravir de cette façon. Puis il y a quelques mois, j’ai émis l’idée à mon copain de retourner à Tenerife afin de trouver un peu de soleil en hiver. C’est naturellement que nous avons prévu ce trek, afin de gravir ce beau volcan qui est le plus haut sommet d’Espagne avec ses 3718 mètres.

Est-ce-que physiquement (et mentalement, parce que ça compte pour beaucoup) tu es une grande sportive? Penses-tu qu’il faille l’être pour faire un trek (t’es-tu entrainé au préalable et si oui, comment)?

Je randonne régulièrement en montagne sans être une très grande sportive pour autant. Mais en vue de cette ascension, je me suis préparée. Je n’avais pas envie que ce trek me soit difficile, au risque de me gâcher de bons moments. Un mois avant le départ, j’ai marché activement deux à trois fois par semaine en réalisant des boucles de 10 kilomètres à chaque sortie. J’ai également fait quelques courses à pied afin de renforcer mon physique. Cela m’a beaucoup aidé pour l’endurance. Mentalement, le fait de randonner régulièrement ne m’a pas amené à avoir une préparation particulière.

@Betty - Au départ du trek

@Betty - Le sentier 7

@Betty - On commence à prendre de la hauteur...

 

Le Trek

.

Pour ce trek aux Iles Canaries, quels étaient les points d’arrivée et de départ? Quelle était la distance en temps et en kilomètres?

Le point de départ était le parking de la Montana Blanca. Après avoir effectué l’ascension du Teide, nous pouvions revenir par le même itinéraire, ou bien continuer au-delà du volcan. C’est ce que j’ai choisi en allant jusqu’à un second volcan, le Pico Viejo et en redescendant ensuite par un sentier différent et très varié, jusqu’aux Roques de Garcia. Pour revenir au point de départ, nous avons fait du stop! Le trek a fait 20 kilomètres pour un peu moins de deux jours.

@Betty - Devant le cratère du Pico Viejo

@Betty - Au Roques de Garcia, un dernier regard vers le Teide

Quelles sont les difficultés que tu as pu rencontrer durant cette ascension? Quel était ton ressenti?

Une des difficultés majeures de cette ascension a été l’enneigement, qui a été exceptionnel sur l’île à ce moment, mais aussi l’altitude. Le refuge est situé à 3260 mètres et la montée jusqu’au sommet à 3718 mètres s’est effectuée depuis ce point, avec un départ à 5 heures du matin. J’ai du lutter contre un puissant mal de tête durant une heure, tout en continuant de monter de nuit sur les pentes raides et enneigées du volcan, crampons aux pieds. C’est là que le mental doit être fort; je me suis répétée que je pouvais y arriver et que je n’allais pas me priver du magnifique lever de soleil qui m’attendait au sommet ! Puis, arrivée au sommet, c’est contre un vent froid et fort qu’il a fallu lutter. Le Teide ne s’est pas laissé dompter facilement !

Es-tu partie accompagnée? Penses-tu qu’une femme pourrait partir seule faire ce trek?

Je suis partie avec mon copain, cette ascension ne nécessite pas les services d’un guide. Une femme peut tout à fait faire seule ce trek, les Canaries sont une destination très sure et adaptée au trekking en solitaire.

Pour le logement, la tente est souvent de rigueur pour les treks, quels types d’équipements as-tu emporté avec toi?

J’ai dormi en refuge lors de ce trek et par chance, il disposait de tout le confort nécessaire concernant la literie. Le sac à dos était donc fortement allégé ! J’ai donc mis la priorité sur les vêtements avec UN indispensable : la doudoune compressible !  Le volcan étant recouvert de neige et de glace, je suis partie avec des crampons et un piolet.

@Betty - Tombée de la nuit au refuge

Des trucs de nanas que tu penses essentiels et utiles à avoir avec soi?

Hormis les indispensables lingettes qui servent à tout, j’emporte toujours une bonne crème hydratante et un stick à lèvres ! Le vent, le froid, et le soleil mettent souvent la peau à rude épreuve… Et ça permet une minute cocooning qui n’est jamais de refus. Et puis nous les nanas, on a toujours froid c’est bien connu, je reviens donc sur la doudoune compressible, qui est toujours au fond du sac !

Si tu devais nous confier ton meilleur souvenir de trek, ce serait…?


Le lever du soleil au sommet du volcan ! Le Teide, qui domine l’île, a la particularité d’avoir une forme pyramidale. Lorsque le soleil se lève, son ombre est projetée très loin au delà de l’horizon. C’est simple et exceptionnel à la fois. C’est tout simplement magique d’observer cela et ça restera l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage.

Et ton pire souvenir…?


Hormis la petite difficulté d’acclimatation à l’altitude, je n’ai (heureusement pour moi) pas eu de mauvais souvenir.

@Betty - Au dessus de la mer de nuages

@Betty - Passage entre les fumerolles du volcan

Si c’était à refaire, tu referais à l’identique, tu ne referais pas ou tu changerais certaines choses?

Si c’était à refaire, je ne changerais rien. Réaliser cette ascension en période hivernale après une grosse chute de neige a rendu l’expérience plus intense et avec beaucoup moins de fréquentation que la normale. Peu de monde s’est aventuré sur les flancs du Teide dans ces conditions.

Un dernier conseil pour nos lectrices avant de se lancer?

N’hésitez pas à tenter l’expérience du trekking, l’immersion dans la nature et le dépassement de soi… Certains moments vous surprendront et vous laisseront un souvenir inoubliable !

@Betty - Un beau mur de glace sur le sentier 12

 


Si vous voulez en savoir plus sur les aventures de Betty (et de Guillaune, son amoureux), direction le blog Trip in Wild pour lire toutes les aventures de ces deux Pyrénées! Merci Betty!

 

On accueille des articles invités sur le webzine! N'hésitez pas à nous écrire par email si cela vous intéresse vous aussi de publier un article sur un sujet outdoor qui vous passionne!

3 Comments

  1. C’est toujours un plaisir de retrouver les aventures de Trip in Wild ! C’est via leur page facebook que je suis tombée sur ce blog qui me ravie au plus haut point 😉 Merci pour cette jolie interview et ces magnifiques photos du Teide que je ne me lasserais jamais de revoir.

  2. C’est super sympa de découvrir d’autre aventurier-bloggeur. Vos deux premières interviews donnent vraiment envie de remettre son sac sur le dos et de partir à l’aventure !
    Tatiana

    • mm

      Super on est ravies que ça t’inspire, nous aussi on est fans de leurs aventures ! Fais nous signe quand tu enfileras ton sac la prochaine fois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *