Trek
comment 1

Portrait de trekkeuse: Solcito au Pérou

Un Trek Une fille, c’est un webzine créé pour, et surtout par les filles. Alors on a décidé de demander à des filles de nous raconter leurs aventures. Aujourd’hui nous sommes heureuses de vous présenter Solène alias Solcito qui a réalisé le trek du Salkantay au Pérou, en passant par le Machu Picchu !

TOI, SOLCITO, LA TREKKEUSE

► Bonjour Solcito, bienvenue dans Un trek Une fille !
Pour commencer, peux-tu nous en dire plus sur ton histoire d’aventurière et… sur toi? Es-tu s
portive dans l’âme depuis toujours ?

Je voyage depuis que je possède un passeport. Mes parents m’en ont « offert » un pour mes 12 ans. Depuis je n’ai pas arrêté de me balader sur la planète. C’est eux qui m’ont donné ce goût de la découverte avec notamment un superbe voyage en Syrie que je n’oublierais jamais, il y a une quinzaine d’années…

A côté de ça je suis une sportive/marcheuse du dimanche. Petit 1. Parce que j’ai vécu pas mal d’années dans la ville de France où il y a le plus de transports en commun (je te laisse deviner) Petit 2. Car je croyais que je n’aimais pas les randos avant d’essayer. C’est donc venu sur le tard, lors d’un trek au Brésil dans la Chiapada Diamantina. Une merveille.

► Aujourd’hui, tu vas nous parler de ton trek au Pérou, qu’est-ce (ou qui) t’a amené sur ses sentiers ?

Mes amis – sportifs dans le corps et l’âme – ne m’ont pas laissé trop le choix au départ… et je les ai remerciés depuis. Nous avions plus ou moins convenu de faire un trek mais nous n’avions pas évoqué le nombre de kilomètres autorisés par moi-même. Quand ils m’ont annoncé qu’ils souhaitaient faire le Salkantay, j’ai eu quelques sueurs froides mais ils (et le Lonely Planet) ont réussi à me convaincre.

► Étais-tu entraîné pour cette marche ? Si oui, comment t’es-tu entrainée?

Non, c’était de l’improvisation totale (comme les chaussures que j’ai achetées juste avant le départ). Mais je suis arrivée au Pérou une semaine avant le départ (pour me faire à l’altitude) et j’ai appris à respirer correctement pendant le trek #bonneeleve.

LE TREK

Salkantay, Pérou

► Quelle était la durée de marche durant ce trek?


4 nuits / 5 jours (dont un au Machu Picchu). Je ne saurais jamais combien de kilomètres nous avons parcouru exactement, mais autour d’une soixantaine je dirais.

► Où dormais-tu le soir ?

Nous dormions sous des tentes, sauf la première nuit sous un dôme transparent avec vue… sur les étoiles (magique mais glacial).

► Solo ou accompagnée ?


J’étais accompagnée d’un groupe d’inconnus (+ 2 guides) fort sympathiques mais tu peux aussi décider de faire le trek sans encadrement. Il n’y a pas de balisage mais suffisamment de monde pour que tu ne te perdes pas.

► Le degré de difficulté estimé en théorie et celui que tu as vraiment ressenti ?

Sur le papier (les brochures) ce trek est accessible à tous. Sur place, c’est vrai, mais il faut tout de même arriver quelques jours avant pour s’habituer à l’altitude, apprendre à respirer en haute montagne et être tout de même sacrément motivé. Mais quelle récompense à l’arrivée…

► Qu’il y avait-il dans ton sac à dos et combien pesait-il environ ?

Le minimum vital car il ne fallait pas que notre sac excède un certain poids (autour de 10kg il me semble). Comme j’avais choisie la formule encadrée, on s’occupait de transporter notre « gros » sac. Nous ne nous trimballions que le strict minimum avec nous : crème solaire, eau, casquette, etc.

► Si tu devais nous confier ton meilleur souvenir de trek, ce serait… ?

Lorsque j’ai accepté de marcher 2h de plus (en dénivelé) (alors que j’avais le choix de faire la sieste) pour découvrir l’une des plus belles lagunes que je n’ai jamais vue de ma vie.

► Et ton pire souvenir…?

Les très courtes nuits à se geler (réveil à 4h tous les matins).

► Si c’était à refaire, tu referais à l’identique, tu ne referais pas ou tu changerais certaines choses ?

J’emmène une trousse à pharmacie un peu plus fournie (#lesampoules) mais sinon je ressigne tout de suite, malgré les températures glaciales et le manque de sommeil.

► Des trucs de nanas que tu penses essentiels et utiles à avoir avec soi ? Un dernier conseil pour nos lectrices avant de se lancer ?

Un truc pour soigner les ampoules, des chaussures déjà utilisées, un sac de couchage de compet’ (-10°C minium), un baume brillant pour (essayer de) faire la fille (car tu ne peux pas prendre de douche pendant quasi la totalité du trek), le reste de ses affaires et sa bonne humeur !

Photos : J. Marran et Solcito

Pour en savoir plus sur les détails du trek, direction son blog Solcito.fr !

Filed under: Trek

by

mm

Co-fondatrice du webzine et amoureuse depuis toujours de la nature, elle a vécu un coup de foudre en rencontrant l'Auvergne. Si elle a vécu quelques temps près de ces vieux volcans, elle choisit maintenant ses escapades européennes en fonction du dénivelé que la région offre, histoire de faire travailler ses mollets. Avant toute l'aventure Un Trek Une Fille, c'est sur son blog La Boucle Voyageuse que l'envie de partager ses voyages a commencé.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *