Rando'

Randonner en terre volcanique en Nouvelle-Zélande

C’est presque l’hiver dans l’hémisphère nord mais le printemps arrive côté sud. La Nouvelle-Zélande est verdoyante en cette période de l’année! L’été sera officiellement là en décembre et ça me rappelle des souvenirs… Des souvenirs de terre rouge, de sentiers plus ou moins sablonneux… Je vous parle bien sûr de volcans !

🌋

J’ai randonné pour la première fois en terre volcanique en Nouvelle-Zélande. Précision : en terre volcanique active ! Car je suis allée plusieurs fois en vacances dans le massif central étant petite. Les douces rondeurs de l’Auvergne avaient déjà bien entamé ma curiosité sur les entrailles de la terre et leur effets à la surface. La Nouvelle-Zélande devait donc devenir un terrain de jeu pour mes nouvelles expérimentations de randonneuse.

.

La balade volcanique urbaine : Auckland

L’île du nord est volcanique en commençant par Auckland, la capitale économique du pays, ville aux 16 volcans sur lesquels on peut se balader. Ils forment de douces collines verdoyantes. Une rando urbaine appelée Coast to coast walkway permet même d’aller d’une côte à une autre de l’île, la ville étant située sur un bandeau de terre resserrée. On croise différent quartier, de Ponsonby la rue branchée aux happy hours sympas, à Parnell, zone plus résidentielle, jusqu’au fameux Mount Eden/Maungawhau, le plus haut volcan de la ville.

La vue est bien sympa et au coucher de soleil c’est le top ! Cette excursion est parfaite pour celles qui aiment les balades urbaines, appareil photo en main et l’envie de se poser en terrasse au retour. Perso, c’est ma balade préférée dans Auckland ♡Elle permet de se retrouver « au vert » rapidement dans cette grande ville.

 

mount-eden_auckland_1trek1fille

Marcher le long du cratère de Mount Eden à Auckland

auckland_rando-urbaine_1trek1fille

Revenir en ville au coucher du soleil sur Ponsonby road

.

L’excursion maritime volcanique : Rangitoto

Dans la baie d’Auckland, on peut partir à la découverte de diverses îles, dont le volcan Rangitoto. On l’aperçoit avec son cône verdoyant s’étalant dans la mer depuis la plage d’Auckland. Ce volcan est endormi actuellement, mais considéré comme encore actif.

Lorsque nous sommes allées y crapahuter avec mon amie Laura, nous nous sommes retrouvées sur un terrain composé de lave sèche, d’arbustes et de buissons. Nous avions pris le bateau depuis le centre d’Auckland pour une excursion à la journée.

Puisque l’île est petite, on en a facilement fait le tour en long en large et en travers. Jusqu’au petit sommet où se trouve le cratère qui est en fait caché par une véritable jungle. J’imagine que Dame Nature essaie de garder une part de mystère… Il faut savoir que personne ne vit sur cette île même s’il y a des restes de petites habitations. Il vous faudra donc ne pas louper le dernier bateau pour Auckland 😉

Ces lieux sont aussi protégés et étudiés par les scientifiques néo-zélandais. Ainsi, les seules traces humaines sont l’embarcadère, des ruines de cabanes de pêcheurs et des rambardes en bois aménagées sur le sentier.

rangitoto_1trek1fille

L’île-volcan de Rangitoto depuis l’une des plages d’Auckland

rangitoto3_1trek1fille

Le chemin sur l’île volcanique de Rangitoto

Le cratère-jungle du volcan Rangitoto

Le cratère-jungle du volcan Rangitoto

Sur les chemins de lave sèche de Rangitoto

Sur les chemins de lave sèche de Rangitoto

.

La randonnée volcanique mythique : le Tongariro Alpine Crossing

Le Tongariro National Park protège le massif volcanique célèbre du même nom en Nouvelle-Zélande. Au cœur de l’île du nord, ce parc est un lieu sacré pour les maoris, natifs de l’île. Cette chaîne de volcans active est très impressionnante.

Je garde un souvenir mémorable de ma randonnée de 20km sur le fameux sentier appelé Tongariro Alpine crossing. Nous étions arrivées via le village d’Ohakune avec mes amies, d’où nous apercevions les cônes au loin. La première vallée au départ de la rando où sont affichés les panneaux sur le niveau d’activité et de dangerosité actuelle des volcans est panoramique. On monte ensuite vers des paysages lunaires, sur des sentiers sablonneux. Puis on arrive vers des lacs d’émeraude, pour ensuite descendre des pentes fumantes aux couleurs changeantes selon les fleurs.

La dernière partie plus fraîche nous emmène dans une forêt dense encerclant ces géants de terre et de feu. L’expérience fut tout simplement envoûtante!

Le parc national du Tongariro

Le parc national du Tongariro

L'un des lacs d'émeraude

L’un des lacs d’émeraude

.

rando en terre volcanique: PETITS CONSEILS

.

Prévoir de l’eau

Il n’y a pas d’eau potable la plupart du temps, c’est le gros challenge des zones volcaniques/d’activités géothermiques. Sur Rangitoto, une gourde est largement suffisante à la journée puisque la rando est facile. Cependant, on nous a bien rappelé en montant sur le bateau qu’il n’y avait AUCUNE source d’eau potable sur l’île. Ce fut pareil au Tongariro National Park. Pour 20km de marche, j’ai pris un bon 1,5L d’eau avec un pic-nique et quelques en-cas.

Avoir des vêtements pour un climat sec et parfois exposé au vent

Ma veste type softshell était parfaite pour cela, coupe-vent mais pas étouffante. Le temps sur l’île du nord est sec et en montagne (Tongariro) ou en mer (Rangitoto) plutôt changeant avec du vent. La végétation est plutôt rase ou non-existante; on se retrouve vite exposé.

Ne pas oublier la crème solaire

Puisque l’on est exposé au vent, on l’est aussi au soleil qui est bien méchant de ce côté-ci du Pacifique. Ayant une peau peu sensible, je me suis contentée d’une crème basique achetée en France. J’ai en revanche opté pour une crème à l’indice 50 durant toutes mes excursions et randonnées en Nouvelle-Zélande.

Vérifier les conditions

A-t-on le feu vert pour randonner par rapport à l’activité volcanique ? Les réponses sont le plus souvent sur les sites web et dans les visitor center (offices de tourisme).

.

Ces expériences font parties de mes meilleurs souvenirs de Nouvelle-Zélande. Ce ne sont cependant pas les seuls volcans à explorer! Il y a aussi le Mont Taranaki ou White island. Les aventures volcaniques peuvent ainsi être multiples. 

.

Perrine

About

Petite marcheuse, je suis tombée dans la rando et les sports "nature" très jeune puisque j'ai grandi à Grenoble dans les Alpes. Mes voyages en Europe, mais surtout en Nouvelle-Zélande et au Canada me ramènent souvent sur des petits chemins de traverses dont j'aime partager les secrets.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *