Inspiration & Découvertes

Reportage photo : la Nouvelle-Calédonie

Le Pacifique! Rien que le nom fait rêver. On s’imagine plage de sable blanc, cocotier et mer turquoise. Et c’est vrai. Mais pas seulement. Il y a bientôt sept ans, je partais m’installer en Nouvelle-Calédonie, territoire français au bout du monde dans le Pacifique Sud. Là bas, j’ai découvert tellement plus. Venez avec moi découvrir ce magnifique territoire…

 

Savez-vous où se trouve la Nouvelle-Calédonie?

La plupart n’en a sans doute jamais entendu parler. Les autres la situent vaguement quelque part dans le Pacifique.

La Nouvelle-Calédonie se trouve entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Vous voyez le petit bout de terre entre ses deux grandes soeurs (voire très grande pour l’Australie)? Eh bien, c’est ici que je vous emmène. À 24 heures de vol de la métropole.

Pour ceux qui connaissent, la Nouvelle-Calédonie se résume à son lagon, le plus grand lagon du monde, patrimoine mondial de l’Unesco. Ce n’est pas rien me direz-vous. Effectivement, et rien que pour ça, la destination vaut le détour et le budget. Plongée, bateau, ilôts et sports nautiques ont la part belle.

Mais le Caillou, comme on l’appelle ici, offre tellement plus. Un aspect trop peu souvent vanté est l’intérieur des terres. De petites montagnes mais des randonnées dans des paysages à couper le souffleActivités outdoor garanties! 

Allons-y! On troque palme masque tuba, pour chaussures de randonnées et sac à dos.

 

À la découverte du Caillou

  • La Grande Terre

450km de long et 50km de large pour l’île principale que l’on appelle la Grande Terre. Telle une colonne vertébrale, la chaîne centrale s’étend du Nord au Sud et coupe le territoire dans sa longueur. Un contraste saississant entre l’ouest et l’est : deux côtes, deux climats et deux géographies.  D’un côté, des massifs riches en minerais, de vastes plaines et ses décors de far-west, de l’autre des vallées verdoyantes et des montagnes à fleur d’océan. De quoi trouver son bonheur pour les marcheurs!

nouvelle-caledonie-4

Coté Est

nouvelle-caledonie-ouest

Côte Ouest – environs de Voh

Dans le grand Sud, on découvre un tout autre aspect de la Calédonie : la terre rouge et ses paysages lunaires. Cette terre qui vous colle à la peau, et salit votre voiture. Personnellement, j’adore le Sud. Se balader dans ces paysages où les contrastes sont forts : le bleu du ciel, le rouge de la terre et le vert de la végétation, et tout cela en ayant l’endroit rien que pour vous, ça n’a pas de prix.

nouvelle-caledonie-9

Baie de Prony

  • Ile des Pins

Que dire sur l’île des Pins, si ce n’est que vous devez y faire un tour? L’endroit est tout simplement beau et reposant.

nouvelle-caledonie-idp

Baie de Kanuméra (île des Pins)

  • Iles Loyauté : 3 îles à l’est de la Grande Terre

Une fois dans les îles Loyauté, le décor change mais continue d’émerveiller. Ne vous laissez pas tromper par le relief peu élevé, les îles regorgent de balades. Oubliées la terre rouge et les montagnes de la Grande Terre, on profite des longues plages de sable blanc, des falaises de corail, des grottes, ou encore des trous d’eau.

nouvelle-caledonie-ouvea1

Falaises de Lekiny (Ouvéa)

nouvelle-caledonie-lifou

Lifou

 

Flore & Faune endémiques

N’étant pas biologiste, je ne ferais pas un discours poussé sur les spécificités calédoniennes en matière de faune et de flore. Mais sachez que la particularité du territoire est le fort taux d’endémisme de la faune et de la flore. À chaque balade, vous croisez plantes ou animaux spécifiques tant à la Nouvelle-Calédonie qu’à l’endroit de l’île où vous vous trouvez.

Petit tour d’horizon des milieux à découvrir :

  • Maquis Minier : la végétation particulière de ce maquis est due à une forte concentration du sol en minéraux et notamment le nickel. Ce n’est pas pour rien que le territoire compte trois grosses usines de Nickel. Mais cette richesse est également son fléau. Cette activité d’exploitation menace ces zones : les sols sont détruits et la végétation avec.
  • Forêt Humide : c’est dans cet habitat que l’on peut trouver le cagou, emblème du territoire (gros pigeon qui ne vole pas et dont les cris ressemblent à des aboiements), ou encore la roussette (chauve-souris dont la chasse est réglementée).
  • Forêt Sèche : aujourd’hui, la forêt sèche ne représente qu’une portion congrue de ce qu’elle a pu être.  Seule 1% de sa superficie initiale existe. Autant dire que cela fait peu. Et pourtant, cet écosystème menacé constitue l’habitat de  pas moins de 252 espèces endémiques sur les 456 recensées.
  • Lagon : patrimoine mondial de l’Unesco (ou du moins une grande partie), les fonds marins regorgent de beauté et de merveilles à découvrir lors de plongée ou tout simplement lors de randonnée palme-masque-tuba.
nouvelle-caledonie-dumbea

Dumbéa

nouvelle-caledonie-10

Cagou – Parc de la Rivière Bleue

nouvelle-caledonie-bourail

Le Bonhomme de Bourail (Randonnée des 3 baies)

 

« Il est beau mon pays »

Ce qui est merveilleux lorsque vous randonnez en Calédonie, c’est que sur une même balade, vous pouvez rencontrer tous ces types de paysages. Sans transition, on passe de la forêt humide à la forêt sèche et au maquis minier tout en ayant la vue sur le lagon.

Bref, un cadre des plus idyllique pour randonner. Comme disent les Calédoniens : « il est beau mon pays ».

nouvelle-caledonie-voh

Coeur de Voh

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *