Activités, Trail
comments 6

Retour sur l’UT4M 2017

Me voilà pour la seconde fois présente sur l’Ut4M, mais faut-il que je vous présente encore cet événement ultra connu dans le monde du trail? Bon, pour les petits nouveaux alors, l’UT4M, c’est l’ultra tour des 4 Massifs Grenoblois. Un Trail de 169km réparti sur les 4 massifs du bassin Grenoblois. L’année dernière, j’étais déjà présente sur cet événement; il était donc logique pour moi de resigner en tant que bénévole cette année pour cette belle aventure qui a eu lieu mi-août!

L’année passée, j’étais en charge de la communication live sur les RS pour le challenge. En gros, je courrais après les premiers coureurs de la courses, et je dois dire qu’ils m’ont sacrément faite cavaler pendant 4jours! Cette année, j’ai choisi une autre mission: au lieu de courir après les premiers, j’ai décidé de ramener le ou les derniers à bon bord.

C’est avec encore beaucoup d’émotions que je vous fais ce petit CR (comme on dit dans le milieu du trail), mon petit retour d’expérience sur cette édition 2017 qui fut tout aussi forte en émotions que l’édition précédente. Cette année, j’ai suivi les courses en live depuis mon bureau car faute de congés, je n’ai pu participer à l’Ut4M en dehors du weekend… mais quel weekend !

Nouvelle année, nouvelle mission

La mission : débaliser et rattraper le(s) dernier(s) coureur(s) de l’Xtrem (Xtrem: c’est l’Ultra, 169km en 2 jours et des brouettes!). Nous avons donc commencé par un briefing au Palais des sports de Grenoble où j’ai récupéré un TolkiWalki, les clés de la voiture et la petite équipe pour cette aventure. Nous étions 3 pour cette clôture de l’UT4M. 21 kilomètres et 650m de dénivelés nous attendent alors.

16h00, direction le Sappey en Chartreuse pour clôturer l’un des plus gros ravitos de cette dernière partie. 16h30, on nous donne le GO pour partir sur les sentiers. L’occasion pour moi de découvrir une jolie « rando-trail » qui relie Le Sappey à Grenoble (et oui, on peut partir à pied directement de Grenoble et découvrir de superbes endroits!).

Ce fut aussi l’occasion pour moi de trottiner un peu car notre mission était bien de débaliser, mais aussi de rattraper les derniers concurrents pour veiller à leur sécurité. La nuit approchant, et surtout après près de 48h de course, la fatigue se fait souvent et vraiment ressentir.

Grimper au fort de St Eynard est la partie qui tire le plus sur le parcours. Une montée en forêt bien raide, mais en haut, un panorama à couper le souffle. Je suis bien contente à ce moment-là de voir nos amis militaires pour leur donner toutes nos balises et fanions qui commencent à peser un certain poids dans nos sacs. Ce sera pour nous aussi l’occasion de faire une petite pause et d’admirer nos 3 autres massifs, tous plus beaux les uns que les autres.

Sur la descente, nous nous sommes mis à courir à bonne allure, histoire de rattraper un peu plus rapidement nos coureurs et aussi de libérer le dernier ravito qui n’attendait que notre passage pour pouvoir, eux aussi, aller se reposer.

Nous avons été accueilli au col de Vence par toute l’équipe de ce ravito qui a vu défilé énormément de coureurs. La bonne humeur est toujours là, les bénévoles sont à fond et nous nourrissent un peu avant de reprendre pour nous le dernier bout de cet UT4M.

Nous rattrapons alors Georges, dernier coureur dans la descente. Il lui reste encore 2h pour pouvoir être dans les temps. Au TolkiWalki, je préviens le PC course qu’il va mentalement très bien, mais que physiquement ça va être dur car il a les dessous de pieds complétement brulés (la pluie n’a pas aidé pour les frottements). Dans la bonne humeur, on remotive le coureur et nous l’aidons à avancer. Je fais la demande d’une belle podologue pour son arrivée.

On fait alors tout ce que l’on peut pour apaiser sa douleur et qu’il puisse terminer ces 169km. Malheureusement, on mettra près de 3h à faire les 5 derniers kilomètres.

Georges finira hors temps, donc hors classement. Mais l’UT4M est bien plus qu’une course et il aura le droit à une arrivée hors du commun, félicité et accueilli par tous les bénévoles. Il a réussi à me faire pleurer sur la ligne d’arrivée!

Des moments pleins d’émotions et de rencontres comme ça, on en voudrait tous les jours ! Et vous, l’année prochaine vous faite quoi du 22 au 26 août 2018 ?

L’amazone sera encore sur l’évènement. J’espère vous y croiser !
C’est l’heure pour moi d’aller m’entrainer car les bénévoles m’ont lancé un joli défi pour l’été prochain [Nouvelle mission 😉] Je vous en parle prochainement !

Un petit merci spécial:
Aux militaires toujours présents pour l’UT4M, aux secouristes, aux bénévoles surtout ceux que l’on ne voit pas, au PC course, merci aux coureurs et à leurs familles: c’est vous qui faites de cet événement ce qu’il est ! Une pensée à toi Valérie <3 ! Et aux copains que je n’ai pas pu voir cette année.

L’UT4M, là où la magie se produit.

6 Comments

    • Violaine

      Merci pour ton commentaire! 🙂 En effet, le récit de Charlotte nous donne bien envie de tester l’aventure!

      • Camille

        Cela fait un petit moment que je lorgne sur les récits de trails… J’aimerais bien tenter l’aventure aussi je crois… ! 😀

  1. Pascale Gilbert says

    Merci pour ce moment de Magie plein d émotion et d humanité …..Bravo pour tes jolies photos qui font rever!!!!!
    Chalut plein de bisous ma baroudeuse <3

    • Charlotte
      Charlotte says

      Hello !

      Merci 🙂
      Je tiens juste à préciser que les photos ont toutes été réalisé par la super Team des photographes de l’Ut4M !
      Elles sont d’ailleurs toutes signées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *