Matériel

Test: découvrir la marque Kathmandu

Vous reconnaissez un groupe de lycéens français en vadrouille avec le même sac à dos, ou les français autour du monde en rando avec du Millet ou du Quechua… Hé bien vous reconnaitrez bientôt les néo-zélandais avec… Kathmandu!

Le premier magasin où j’ai mis les pieds en Nouvelle-Zélande lors de mon visa working holiday fut Kathmandu. Il s’agit de leur Décathlon local en quelques sortes. Accessoires de sports plutôt orientés outdoor et « abordables », j’y ai fait quelques trouvailles bien sympas. Notez que j’ai soigneusement mis le terme abordable entre guillemets car les néo-zélandais gagnent plutôt bien leur vie et ont des attentes assez élevées en termes d’équipement sportif. En gros s’ils découvraient nos produits de base décathlon, ils diraient que c’est de la gnognotte… Kathmandu est donc un genre d’entrée de gamme++. C’est un bon compromis pour les randonneurs-voyageurs avec un petit budget ayant tout de même besoin de 2, 3 accessoires/vêtements de qualité sans faire un prêt sur 3 ans 🙂 Le rapport qualité prix est intéressant surtout lors des soldes. Il parait que tout n’est pas bon à prendre cependant… Voici mon expérience Kathmandu!

Softshell, bonjour

Ma fameuse veste de mi-saison achetée chez Kathmandu était une softshell (fancy). Ma toute première ! Ok, vous allez me dire que je ne peux pas comparer, mais elle est devenue ma meilleurs amie de rando, de journée venteuse à Wellington, de voyage en bus, en van ou le pouce en l’air. Très souple, bien taillée, elle est  un parfait coupe-vent ou coupe-fraicheur, sans être un k-way étouffant ou une doudoune trop chaude. Elle n’est pas réellement conçue pour un type de sport (pas de poches spécifiques ou autres particularités). Elle est simple et efficace avec des fermetures éclair au top! J’arrive même à mettre une doudounette en dessous parfois histoire d’avoir des couches amovibles (technique de l’oignon, bonjour). Enfin, elle passe en machine sans broncher, sans adoucisseur et sans sèche-linge!

Mérinos mon amour

Chez Kathmandu on trouve aussi, ô merveille!, des vêtements contenant de la laine de mérinos. Matière pas forcément abordable habituellement et très appréciée des sportifs outdoor, j’ai fait quelques trouvailles intéressantes. J’ai notamment pu renouveler mes chaussettes de sport/ski à un prix décent et j’ai acheté un pull fin et chaud. Très simple et gris, il est parfait pour une rando en altitude ou une escapade de mi-saison.

Faciles à laver, à froid/tiède, sans adoucisseur et sans sèche-linge, ces vêtements sont parfaits pour les randos de mi-saison ou les excursions en hiver.  Je n’ai juste pas acheté de premières couches ou tee-shirts en mérinos parce que cela reste un type de laine et donc… ça gratte un peu ! Mais moi qui rêvait de tester cette matière, j’ai été ravie de trouver des prix abordables chez Kathmandu. Mes chaussettes et mon pull ont survécus à 2 road-trips, un nombre incalculables de randos et 3 pays !

Selon mon expérience les atouts de cette marque sont pour moi le mérinos à prix abordable ainsi que les vestes variées, bien pensées, adaptables à diverses situations et de bonne qualité.

Kathmandu se développe au Royaume-Uni et aux États-Unis en dehors de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie. Leur carte de fidélité offre diverses options intéressantes dont des réductions et des frais de ports internationaux gratuits à partir d’un certain montant. Si vous voyagez en Nouvelle-Zélande/Australie ou prévoyez un visa working holiday, ne prenez pas tout en avance en France réservez un peu de budget pour découvrir Kathmandu 😉 Enfin, la marque fête ses 30 ans cette année et en a profité pour sortir une ligne rétro en édition limitée, se remémorant les année 80-90.

Et vous, avez-vous découvert des marques exotiques en voyage à l’étranger ?

Perrine

About

Petite marcheuse, je suis tombée dans la rando et les sports "nature" très jeune puisque j'ai grandi à Grenoble dans les Alpes. Mes voyages en Europe, mais surtout en Nouvelle-Zélande et au Canada me ramènent souvent sur des petits chemins de traverses dont j'aime partager les secrets.

1 Comment

  1. Pas vraiment exotique mais nous avons aussi découvert le mérino au Québec (bien qu’il ne soit pas produit sur place), c’est une matière qui nous a séduite et qui est très en vogue là-bas aussi !
    Autrement, on a apprit à s’équiper avec de la meilleure qualité pendant qu’on était à Montréal, car il y a pleins de boutiques spécialisées dans le plein-air. On a notamment plusieurs produits Mountain Hardwear, Patagonia, Icebreaker, etc
    On en parle dans cet article justement http://deuxevades.com/multicouche-base-plein-air/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *