Depuis le début de l’année, j’ai commencé à varier mes entraînements de course. Je me suis rendu compte petit à petit que je trouvais les courses sur route un peu répétitive et que je préférais courir dans la nature en observant de beaux paysages. Le rythme de course plus varié qu’offre le trail me convient finalement mieux en termes d’efforts que d’essayer de maintenir une vitesse constante.

Au début du mois de mai, j’ai participé au trail de l’améthyste en Auvergne, un joli parcours de 22 km avec 1200 mètres de dénivelé positif. Je me suis déj inscrite à une course similaire dans les Alpes début août mais cette fois-ci j’aimerai mieux me préparer physiquement.

Habitant à Paris, il n’est pas facile de s’entrainer au trail à part faire de nombreux tours du parc des Buttes Chaumont pour trouver un peu de dénivelé. J’ai donc cherché des itinéraires de trail proches de Paris pour s’entraîner tout en découvrant des endroits sympas. Dernière sortie en date : les Vaux de Cernay, un petit paradis de verdure où l’on peut découvrir les vestiges d’une abbaye, un joli lac et des anciens moulins en ruine. Je vous emmène ?

Le site des Vaux de Cernay se situe dans la vallée de Chevreusen en plein cœur de la forêt de Rambouillet et présente non seulement un grand intérêt écologique pour sa biodiversité avec plus de 200 espèces de plantes à fleur mais également des spécificités géologiques! En effet, le site présente de belles zones pentues et de gros rochers de grès, offrant des paysages rares en Ile-de-France. Au 19ème siècle, les Vaux de Cernay sont d’ailleurs devenus le lieu de prédilection de nombreux peintres paysagistes qui fuyaient les villages de Barbizon et de Pont-Aven devenus trop fréquentés.

J’ai trouvé le parcours sur le site Traces de Trail, sous le nom de « Vaux de Cernay – Etang de l’Abbaye – Pont de Grandva » : il s’agit d’une grande boucle d’environ 20 km avec 500 mètres de dénivelé positif. Pas de panique pour ceux qu’une aussi longue distance peut rebuter, il est très facile de couper le parcours en deux parties en se garant sur le parking au niveau de l’abbaye. D’ailleurs avant de partir courir, je vous conseille de prendre le temps de visiter ce lieu incroyable. Il s’agit des ruines d’un ancien monastère cistercien désormais transformé en hôtel et restaurant haut de gamme. Les vestiges de la salle capitulaire et de l’église avec son immense rosace rongée par la végétation sont particulièrement photogéniques.

Sur ce parcours de course, on enchaine des portions assez longues à plat qui permettent de bien dérouler l’allure et des passages un peu plus techniques avec du dénivelé.

A la moitié du parcours après avoir longé le petit ruisseau puis le lac, il est possible de faire une petite pause ravitaillement dans un ancien moulin transformé en musée. La terrasse ensoleillée et la façade couverte de glycines en fleur constitue un cadre parfait pour se désaltérer avant de repartir ! En repartant vers l’abbaye, le parcours grimpe un peu plus pour atteindre les plus beaux points de vue du qui permettent d’avoir une vue d’ensemble sur le domaine de l’ancienne abbaye.

J’ai beaucoup aimé ce parcours d’entrainement en proche région parisienne qui propose un terrain de course varié mais aussi des pauses panoramiques et quelques découvertes culturelles. Je pense tester pas mal d’autres parcours dans les mois à venir pour pouvoir ensuite vous proposer une petite sélection mais les Vaux de Cernay seront forcément bien classés ! Et vous le trail ça vous tente ? Vous connaissez des parcours intéressants près de chez vous?